Mon panier 0

Résumé Panier

Votre panier est vide

Articles dans le panier: 0
Total: € 0,00


Au panier

Halloween. Histoires de potiron et d'épouvante

October 31st at 12:00am

Le potiron et l'huile d'olive trouvent leurs racines dans des mythes et légendes qui remontent à la nuit des temps et sont liés à l'illumination. Parmi les peuples celtes d'Irlande et d'Écosse, la coutume de construire des illuminations en insérant des charbons ardents dans des tubercules tels que les pommes de terre, les navets et les betteraves et en y sculptant des visages terrifiants était très répandue, afin de faire fuir les âmes des morts qui erraient parmi les vivants la nuit du 31 octobre. Au fil des siècles, les lanternes taillées dans les légumes d'automne sont devenues un conte moral invitant les gens à se comporter correctement s'ils ne veulent pas se retrouver coincés entre deux mondes, comme ce fut le cas pour l'avare Jack. Le protagoniste de la légende irlandaise du XVIIe siècle fût rejeté par le ciel et l'enfer à cause de sa vie dissolue. Le diable eut pitié de lui et lui donna une braise pour que sa lanterne de navet puisse éclairer ses errances éternelles. Au XVIIIe siècle, la tradition des lanternes taillées dans des légumes a migré vers le Nouveau Monde et est entrée dans la littérature américaine sous la forme d'un épouvantail à tête de citrouille ou d'un méchant cavalier sans tête tenant dans ses mains une lanterne de citrouille enflammée. Les citrouilles, très adaptées à la sculpture, sont ainsi devenues le symbole d'Halloween, de ses grandes fêtes et, du moins aux États-Unis, un symbole d'acceptation par la communauté.
L'olivier et l'huile d'olive lient également leur histoire aux mythes et à la lumière. Athéna, par exemple, est choisie par les Athéniens comme protectrice de la cité dans un défi contre Poséidon pour celui qui offrira le plus beau cadeau. Poséidon offre une fontaine d'eau, la déesse Athéna offre un olivier et remporte le défi. Cet olivier est le même que l'on peut encore voir aujourd'hui sur le Parthénon. L'huile d'olive était si précieuse qu'elle était offerte aux vainqueurs des Jeux Olympiques et était sacrée, car sa flamme éclairait les lanternes des temples et plus tard des églises byzantines. 

La citrouille doit être douce, l'huile amère

La citrouille est le principal ingrédient de l'automne, qui commence avec la fête d'Halloween. En même temps, l'olivier commence à porter des fruits, qui seront consommés tout au long de l'année et qui produisent la précieuse huile d'olive extra vierge qui est maintenant répandue dans le monde entier.
L'huile et le potiron sont deux aliments apparemment très différents. Le potiron est bon quand il est doux parce qu'il doit être bien mûr, l'huile est bonne quand elle est un peu amère parce que seules les olives à maturité moyenne produisent une huile riche en précieux polyphénols et autres substances si importantes pour la santé. Mais, ne vous inquiétez pas ! L'amertume que vous ressentez, et qui doit être ressentie lorsqu'on la goûte, disparaît lorsque l'huile est combinée à des aliments. En effet, lorsqu'elle est de bonne qualité, elle accentue les saveurs sans jamais les dominer. C'est ce qui se passe avec le potiron et ses innombrables recettes. 

Un hymne à la simplicité

Vous pouvez essayer la plus simple et la plus saine des recettes en faisant griller le potiron au four en tranches d'un centimètre, en le badigeonnant d'huile d'olive extra vierge, en l'assaisonnant de gros sel ; lorsqu'il est cuit, versez un filet d'huile brute, du poivre et si vous le souhaitez, un saupoudrage d'origan. Un hymne à la simplicité, un plat pour les dieux.  

(Credits: nationalgeographic.com/culture/article/the-history-of-trick-or-treating-and-how-it-became-a-halloween-tradition)

news styledevie recettes